COULÉE SOUS VIDE

La coulée sous vide est un procédé de prototypage rapide assez différent des autres techniques présentes chez Axis.

En effet, nous avons toujours besoin d’un fichier 3D pour lancer en production mais il est possible aussi de reproduire des pièces si vous possédez un maître model.

La coulée sous vide fonctionne généralement en 3 étapes principales :

Il faut d’abord lancer l’impression du master en stéréolithographie. Ensuite, nous créons une empreinte de ce maître model avec un moule silicone. Enfin, ce moule permet de couler sous vide un certain nombre de pièces en polyuréthane. Une fois les pièces en polyuréthane (PU) solidifiées, elles sont démoulées. C’est alors, pour un rendu plus réaliste, que nos prototypistes ébavurent les moulages.

Nos Points Forts

Chez Axis nous possédons un large panel de matières techniques qui nous permettent de faire des pièces bi-matière à la fois souple et rigide, ou bien encore de faire des surmoulages. Grâce à nos techniciens nous avons la possibilité de faire la pose d’inserts métalliques selon vos plans.

Les pièces sont teintées dans la masse, c’est-à-dire directement dans la matière, mais nous pouvons aussi appliquer d’autres finitions sur vos prototypes pour avoir un rendu réaliste (grainé, dépoli, brillant, satiné, peinture CEM…) Il est aussi possible de faire des pièces transparentes. Enfin, dans le cas de production de prototypes complets nous pouvons assurer la fonctionnalité et l’assemblage de vos prototypes.

Applications

La coulée sous vide est souvent conseillée lorsqu’il est nécessaire de produire des préséries de prototypes en quantités plus important qu’avec le frittage ou la stéréolithographie. Effectivement, les possibilités sont telles qu’il est plus facile de produire des prototypes réalistes et esthétiques. Chez Axis, il s’agit de la seule technique d’impression permettant de produire des pièces souples allant du 35 au 90 shores A.

De plus, la réalisation de préséries via le procédé de coulée sous vide est généralement un excellent moyen de faire des tests fonctionnels et ainsi de tester l’assemblage, l’esthétisme ou la mécanique des pièces, car les prototypes finis sont souvent proches des pièces d’injection.

Notre parc machine

2 machines MCP 5/01 : 400 x 400 x 400 mm

1 machine MCP 4/01 : 400 x 400 x 400 mm

1 machine MCP 003: 560 x 600 x 600 mm

1 machine MCP 4/04 : 900 x 750 x 600 mm

1 machine MCP 4/05 : 1 300 x 750 x 800 mm

La Coulée sous vide : Comment ça marche?

La coulée sous vide nécessite obligatoirement un maitre modèle. Il est donc nécessaire soit d’avoir un fichier 3D (formats :IGES, .STEP, .STL, .CatPart) pour lancer en production une pièce en stéréolithographie qui servira de master, soit de nous transmettre une pièce existante qui pourra remplir ce rôle. Dans ce cas, sachez qu’il faudra tenir compte du retrait de la matière coulée et donc en discuter avec nos commerciaux pour utiliser la matière la plus adéquat ou de fournir légèrement plus grande ou plus petite que le rendu souhaité.

Cette technique de fabrication additive est souvent favorisée lorsque des pièces sont à produire en quantités raisonnable. De plus, ce procédé permet de produire un large éventail de pièce aux duretés et propriétés variables.

Une fois votre fichier 3D reçu, nous lançons la réalisation du master en Stéréolithographie. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce procédé d’impression 3D, consultez notre page dédiée à la Stéréolithographie.Votre fichier 3D est traité pas nos techniciens qui appliquent un retrait plus ou moins important au fichier selon la matière choisie pour les moulages.Le maitre modèle en stéréolithographie produit, nous nettoyons, ponçons et sablons la pièce. Nos prototypistes appliquent une finition au maître modèle selon le cahier des charges à appliquer pour les moulages car la pièce en polyuréthane aura trait pour trait l’apparence de son master (grainage, transparence, brillance, …).

Nos moulistes préparent le master pour produire son empreinte dans un moule en silicone composé d’une carotte d’alimentation, d’évents et de marquage du plan de joint. Une fois le maître modèle installé dans sa boite, le silicone est coulé. Quand le silicone estdurci, nos moulistes ouvrent le moule. Le master est retiré délicatement pour ne pas endommager le moule en silicone.

L’opérateur de coulée chargé du projet referme soigneusement le moule hermétiquement pour éviter de laisser échapper la matière Polyuréthane prochainement injectée dans le moule. Il l’installe dans sa machine de mise sous vide, prépare les deux composants de la matièreà mélanger séparément et les place à l’intérieur avec le moule. Celle-ci est fermée, et mise sous vide tout en mélangeant le composant A (isocyanate) et le composant B (polyol). Les deux matières sont incorporées l’une dans l’autre sous vide puis versées dans le moule silicone grâce à la gravité.Quand de la matière ressort par tous les évents créés, l’air est remis dans la machine, et le moule rempli est placé dans une étuve au chaud pendant plusieurs minutes en attendant que la matière se durcisse.Une fois la matière durcie, l’opérateur de coulée passe au démoulage et sort la pièce moulée.

Le pilote projet passe alors à l’étape d’ébavurage du moulage.Il pose les inserts ou les transferts (si commandés), et apporte tout élément correspondant à votre cahier des charges.

 

La coulée sous vide en vidéo chez Axis

AVANTAGES DE LA COULÉE SOUS VIDE

La coulée sous vide est un procédé d’impression 3D qui permet de créer une grande variété de prototypes. En effet, selon vos critères nous pouvons produire des petites et moyennes séries de prototypes souples, rigides, transparents teintés dans la masse. Les matières utilisées sont approchantes des matériaux utilisés en série, ce qui permet, après finition d’obtenir des prototypes au fini proche de pièces injectées. La coulée sous vide a pour avantage de permettre de réaliser des pièces avec de multiples caractéristiques en résine Polyuréthane (PU).

INCONVÉNIENTS DE LA COULÉE SOUS VIDE

Chose importante, les pièces à produire doivent être démoulables.

La durée de vie du moule silicone est limitée. Lors de l’élaboration de votre devis et selon la quantité de moulages souhaités, nous définissons la durée de vie du moule, c’est-à-dire le nombre de moulages qu’il est capable de produire.

Enfin, il faut prendre en compte le temps de réalisation des duplicatas dans ce procédé d’impression 3D : la réalisation du maître modèle et du moule va prendre plusieurs jours et à cela s’ajoute le temps de coulée des maquettes.

image
https://www.axis-prototypes.fr/wp-content/themes/blake/
https://www.axis-prototypes.fr//
#009ed8
style1
paged
Chargement en cours
/home/axisprotaj/www/
#
on
none
loading
#
Sort Gallery
https://www.axis-prototypes.fr/wp-content/themes/blake
on
yes
yes
off
Enter your email here
on
off